Dans la continuité du projet « Action Cœur de Ville », l’Etat s’engage à travers « Le Contrat de Ruralité » à répondre à une forte demande du monde rural.

En effet, le contrat de ruralité du Pays de Fayence est un document cadre portant sur la période 2018-2020. Il engage l’Etat à participer au financement d’une vingtaine d'actions visant au développement du Pays de Fayence. Parmi la vingtaine de projets prévus, nous pouvons citer :

  • l’aménagement de la base touristique et de loisirs de la Maison du lac (Tanneron).
  • la réhabilitation de la Maison du Pays de Fayence (Fayence).
  • la création d’une maison médicale (Bagnols).

Il est signé, pour l’État, par le Préfet du Var Jean-Luc Videlaine et par René Ugo, Président de la Communauté de communes du Pays de Fayence (28000 habitants), en présence du Député Fabien Matras et du sous-préfet de Draguignan.

f3ef9e01-9367-4c6d-b347-20ff1bffeba2.jpg

Fabien Matras s’est fortement impliqué pour obtenir ce « Contrat de Ruralité » comme il l’a fait pour le contrat « Action Cœur de Ville ». Le député a déclaré : « Ces projets sont indispensables au développement du territoire et j’espère que tous pourront voir le jour en temps et en heure ».

Le gouvernement, à travers le Contrat de Ruralité et comme il l’a fait pour « Action Cœur de Ville », met la main à la poche pour soutenir le développement économique et social des cantons ruraux. La population doit pouvoir non seulement se loger sur place mais aussi avoir accès aux services publics, marchands, aux soins, aux loisirs, au travail et à l’éducation.

Tel est le défi que doit relever le gouvernement d'Emmanuel Macron, en concertation avec les collectivités locales, pour faire vivre « une ruralité heureuse », comme l’a indiqué le Préfet du Var Jean-Luc Videlaine.