**Jeudi 17 mai dernier, le Comité de Genève a proposé à ses adhérents un débat sur le thème « L’Union Européenne à l’épreuve de l’euroscepticisme et du populisme ». ** Pour étayer ce sujet et mieux comprendre les différents enjeux, nous recevions Hugo Houbart, assistant doctorant à l’Université de Genève et spécialiste de l’euroscepticisme et du populisme dans l’Union Européenne.

Hugo Houbart a commencé par recadrer le débat en proposant une définition du populisme et de l’euroscepticisme. Les échanges se sont ensuite concentrés sur la déconstruction de ces discours populistes et eurosceptiques.

Cette présentation a conduit à un débat de qualité et parfois passionné. Des citoyens de nationalités européennes, notamment allemands, ont pu également apporter un point de vue quelque peu différent, en particulier sur le fait d’élargir nos arguments à un cadre européen et ne pas rester dans un référentiel uniquement français.

Certaines pistes de réflexion ont émergé pendant les nombreux échanges : Avoir un discours enthousiaste et pédagogue sur l’Europe pour mieux lutter contre le populisme et l’euroscepticisme Nous mobiliser autour de figures connues (cf. succès du parti Europe Ecologies Les Verts aux élections Européennes de 2014, principalement du fait de la mise en avant de Daniel Cohn-Bendit) Préparer un petit manuel, très clair, avec des chiffres clés qui viendraient contredire les discours eurosceptiques, souvent erronés (nous nous rappelons notamment le slogan du bus NHS pendant la campagne du Brexit, qui s’est avéré être totalement faux « we send the EU £350 million a week. Let’s fund our NHS instead ». Le leader eurosceptique lors de la campagne du Brexit, Nigel Farage, l’avait lui-même reconnu au lendemain des élections) Préparer des arguments en nous posant la question, « quelles seraient les conséquences s’il n’y avait pas l’Union Européenne » Prolonger les arguments des eurosceptiques et des populistes afin de démontrer leurs non-sens. Hugo Houbart avait également préparé une bibliographie pour aller plus loin sur le sujet, notamment le livre de Jean Quatremer, « les salauds de l’Europe : Guide à l’usage des eurosceptiques », aux éditions Calmann-Lévy, 2017.

Nous remercions chaleureusement Hugo Houbart pour son excellente contribution et nous continuerons à proposer des événements similaires dans le cadre des élections européennes de 2019.

*Vincent Lepreux pour le Comité de Genève *