**Nous avons l’honneur et la joie d’échanger avec le Sénateur Richard Yung autour d’un apéritif à la Mère Royaume à Genève le lundi 2 juillet 2018. Nous étions 15 personnes au rendez-vous. ** Après un bref portrait, monsieur le Sénateur nous a détaillé la situation du groupe la République en Marche au Sénat et le défi que le groupe doit relever pour faire entendre sa voix (21 sénateurs sur 348) notamment par rapport aux groupes PS et LR.

Le sénateur Yung nous a également rappelé l’utilité du Sénat, en particulier que :

  • Le Sénat fait pleinement parti des institutions françaises avec plus de 200 ans de bicaméralisme
  • Le Sénat possède un fort ancrage dans les collectivités et il est important de garder ce lien
  • Le Sénat permet de corriger les textes de loi votés de manière « hâtive » à l’Assemblée.

Nous avons ensuite évoqué le sujet de l’Europe. Richard Yung nous a fait part du faible intérêt du Parlement sur les questions européennes mais aussi du rejet de l’Europe de la part du monde rural ainsi que les difficultés à aller plus loin dans la construction européenne. Nous avons ensuite échangé sur les défis des français établis hors de France, avec de nombreuses questions sur :

  • L’organisation du retour
  • L’éduction
  • La sécurité sociale avec les cotisations à la Caisse de Français de l’Etranger (CFE)
  • Les retraites pour les français ayant vécu dans plusieurs pays. Comment faire en sorte de ne pas être pénalisé parce que la personne a travaillé dans un ou plusieurs autres pays. Cela nous a notamment fait réfléchir sur un système de retraite européen.

Le Sénateur en bref : *Richard Yung est né le 22 Septembre 1947 à Amboise. Il a passé sa jeunesse en Afrique et est retourné en France pour faire ses études supérieures à Science Po Paris ainsi qu’en en sciences économiques à la Sorbonne. Entre 1973 et 2004, le Sénateur a pris la tête de plusieurs organisations liées à la propriété intellectuelle, notamment à l’Office Européen des brevets basé à Munich. Richard Yung est élu sénateur des français établis hors de France depuis le 26 septembre 2004. * Vincent Lepreux pour le Comité de Genève