Les éléments ci-dessous ont nourri le quatrième atelier collaboratif ouvert aux habitants du 18e qu'En Marche Paris 18 a réalisé pour construire son programme municipal. Les propositions ci-dessous ont été soumises au débat. Certaines n'ont pas été retenues et présentées dans le programme que nous avons soumis au vote des habitants (non adhésion ou incapacité à le financer). > Notre projet définitif est à découvrir sur le site internet de Pierre-Yves Bournazel, tête de liste de Ensemble pour Paris 18e.

Notre constat

« Le tourisme est devenu un véritable enjeu pour ces municipales car il représente énormément en termes de dépenses et de flux mais surtout parce que les habitants commencent à voir les nuisances qu’il engendre », Patrick Viceriat, président de l’Association francophone des experts du tourisme. — Le Monde 26/12/2019

➜ Montmartre : haut lieu touristique et des nuits parisiennes.

  • 10 millions de visiteurs pour la Basilique du Sacré-coeur en 2017. C’est le 2e lieu touristique gratuit le plus visités de Paris, 1er depuis l’incendie de Notre Dame de Paris.
  • Pigalle est l’un des 3 plus grands lieux de la vie nocturne à Paris (avec les grands boulevards et le quartier des halles), devant les quartiers Bastille et Montparnasse.

➜ Une disparition des commerces de proximité.

  • 4796 commerces dans le 18e (7,7% des commerces parisiens).
  • Les 3 plus grandes surfaces commerciales du 18e sont : Tati (Barbès) - Castorama (Place Clichy) et l’ancien magasin Métro (rue des poissonniers - Simplon).
  • La création de commerces est en baisse depuis 5 ans et le nombre de locaux vacants en hausse depuis 3 ans. En particulier, les commerces de tissus sont en baisse de 10% sur 5 ans.

➜ Une offre hôtelière faible en terme de capacité et de qualité de l’hébergement

  • 66 hôtels dans le 18e soit 3954 chambres. Il n’y a aucun 5 étoiles.
  • La Butte Montmartre est le 2e secteur le plus dense en terme d’offre de location sur Airbnb (derrière Paris Centre).

➜ Des habitants qui travaillent dans le 18e.

  • 69% des habitants du 18e travaillent dans le 18e (2016).
  • Le premier employeur de l’arrondissement est l’APHP avec l’Hôpital Bichat. Cela correspond à 4.300 emplois.
  • 5323 entreprises ont été crées dans le 18e en 2018 dont 2482 dans le secteur des services marchands aux entreprises.

Notre ambition : Pour un tourisme raisonné et une économie locale qui profite à tous !

.

➜ Développer un tourisme raisonné et rendre lisible l’offre touristique actuelle

  • Interdire les cars de tourisme diesel à Paris et les remplacer par des navettes électriques.
  • Mettre en place les « phares de la nuit » (point info 24h/24) pour accompagner les touristes et les parisiens dans la vie nocturne à Paris.
  • Améliorer la signalétique urbaine dans le 18e pour mettre en place des parcours (notamment de la butte Montmartre aux Puces de Saint-Ouen) et répartir les touristes dans tous nos quartiers.
  • Enrichir l’offre culturelle de l’arrondissement (musée) et mieux répartir cette offre pour éviter le sur-tourisme au niveau de la butte.

➜ Améliorer l’offre hôtelière et lutter contre les locations illégales

  • Augmenter les effectifs de la brigade de contrôle des locations de meublés touristiques afin de lutter contre les locations type Airbnb illégales
  • Développer l’offre hôtelière et culturelle notamment au niveau des portes du 18e.
  • Mieux communiquer sur les hôtels et restaurants engagés dans une démarche développement durable et de qualité (exemple : Hi Hostel Paris Yves Robert).

➜ Renforcer la dynamique économique pour pérenniser nos commerces

  • Etendre la Zone Touristique Internationale (actuellement une partie de Montmartre) et autoriser l’ouverture des commerces le dimanche.
  • Créer des secteurs piétons/commerçants dans tous les quartiers et renforcer la vie locale en multipliant les animations dans l’espace public.
  • Ouvrir la Gare du Nord vers le Nord (nouvel accès sur le bd de La Chapelle). C'est la principale porte d’entrée de l’Europe à Paris.
  • Responsabiliser les habitants du 18e dans leur mode de consommation en orientant leurs dépenses vers les commerces de l’arrondissement par la création d’une monnaie locale.

➜ Faire du 18e arrondissement un territoire attractif et innovant

  • Créer des lieux pouvant associer touristes et parisiens dans le 18ème
  • Créer des journées portes ouvertes afin de présenter aux touristes et riverains les artisanats locaux, le patrimoine privé et la production de spectacles et arts vivants de rue
  • Transformer la halle St-Pierre en un nouveau lieu culturel en lien avec le monde de la mode et les boutiques de tissus