Chère Parisienne, Cher Parisien,

J’ai consacré ma vie à la médecine, c’est-à-dire à l’étude des fragilités. J’y ai appris les vertus de la rigueur, du doute et de la persévérance, que je veux désormais mettre au service de notre ville lumière qui est touchée par une crise sanitaire mais aussi économique et sociale sans précédent.

Pour les mois et les années à venir, je veux poser 3 priorités :

  • la relance économique et culturelle de Paris avec un plan Marshall en faveur des commerçants, des restaurateurs et des acteurs culturels.
  • la protection de nos aînés, des personnes les plus fragiles, mais aussi des plus jeunes. Les familles ne doivent plus être tentées de fuir Paris.
  • la transformation profonde de notre cadre de vie : le Grand Paris doit enfin nous aider à repenser notre urbanisme, nos modes de transports, et à casser les déséquilibres inacceptables entre les différents quartiers de Paris.

Je souhaite être la Maire d’un Paris apaisé. Mon programme, c’est celui de la majorité présidentielle. Celui qui, en faisant avancer Paris, veut aussi faire avancer la France. Dans l’unité !

 -- *Agnès Buzyn, candidate à la Mairie de Paris - Juin 2020*
	 

Priorité 1 : Redémarrer la vie sociale et économique dans notre ville.

.

➜ Nous lancerons un plan Marshall, doté de 400 millions d’euros, pour défendre l’activité et l’emploi.

  • Il faudra une année blanche (renouvelable) sur un certain nombre de taxes pour nos commerçants, à commencer par les droits de voiries, de terrasses et étalages, les redevances des commerçants des marchés alimentaires etc.
  • Nous créerons un fonds de solidarité, dont les aides seront allouées par les maires d’arrondissement.
  • Nous devons expérimenter la liberté d’ouvrir des commerces le dimanche et en soirée dans tout Paris pendant 1 an, en veillant bien sûr à la tranquillité des riverains.
  • Nous installerons de nouveaux espaces culturels et festifs en extérieur, et mettrons à disposition des bâtiments municipaux pour le télétravail, le sport et les loisirs
  • Nous augmenterons les ouvertures de créneaux tôt le matin et tard le soir dans les équipements sportifs et les bibliothèques de la Ville de Paris. Nous installerons des équipements de pratique sportive en plein air.

➜ Nous créerons un centre de formation d'apprentis (CFA) de la Ville de Paris.

Pour assurer la formation des apprentis dans de nombreux métiers en tension à Paris (restauration et métier de bouche, accueil, tourisme, horticulture, logistique,...). Le CFA offre une formation sur mesure et surtout un placement adapté de jeunes.

.

Priorité 2 : prendre soin de chacun, en particulier de nos aînés, les personnes les plus fragiles mais aussi les plus jeunes

.

➜ Prendre soin des plus jeunes

  • Nous retournerons à la semaine de 4 jours et proposerons un « mercredi au vert » dès la rentrée 2021, pour offrir aux enfants des promenades en forêt et des excursions une fois par semaine.
  • Nous investirons massivement pour rénover les écoles et collèges : des salles de classe, des réfectoires et des sanitaires dignes de nos enfants, des cours vertes pour résister aux grandes chaleurs, des bâtiments rénovés, accessibles aux personnes en situation de handicap et pensés par et pour les familles.
  • Nous mettrons fin à la pratique injuste du tirage au sort pour les conservatoires municipaux. Chaque enfant qui le souhaite doit pouvoir étudier la danse, la musique ou le théâtre.
  • Nous passerons à un approvisionnement 100 % local, équitable ou bio dans les cantines.
55760034_1049414598779438_9042204316240183296_n.png?_nc_cat=103&_nc_sid=7aed08&_nc_ohc=nxZSJwS6biYAX_29Xyi&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=07f29191a56f723edeeaa95649b3846d&oe=5F057415

➜ Prendre soin de nos aînés

  • Nous créerons un service public du maintien à domicile pour que les aînés et les personnes souffrant d’un handicap puissent rester chez eux le plus possible, dans les meilleures conditions.
  • Nous développerons des centres et maisons de santé, ouverts de 7 heures à minuit, 7 jours sur 7, où les consultations seront au tarif de la Sécurité sociale (secteur 1).

➜ Prendre soin des familles

  • Nous offrirons 50 heures de babysitting par an pour les familles monoparentales

  • Nous créerons un « droit au répit », pour les aidants familiaux, avec un compte de 10 jours par an à prendre en urgence ou en programmé pour des vacances.

  • Nous mettrons tout en œuvre pour que les familles des classes moyennes puissent se loger à Paris : nous remettrons les logements vacants sur le marché, favoriserons l’accession à la propriété et maintiendrons notre objectif de 25% de logements sociaux.

    .

Priorité 3 : faire de Paris le modèle de l’urbanisme durable

. 101964460_1413410962379798_1724350634003529728_o.jpg?_nc_cat=101&_nc_sid=9e2e56&_nc_ohc=B57H1JaNJdsAX-tr5Wn&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&_nc_tp=6&oh=4a81a3ec6a589d5f01db8dc0a87e0b2e&oe=5F02963E

Nous avons porté notre plan d’investissement dans la transformation écologique à 5 milliards d’euros (ce qui était l’ambition de Cédric Villani).

➜ Il faut un ambitieux plan pour favoriser et sécuriser la pratique du vélo

  • Remettre à flot Vélib ;
  • Développer des pistes cyclables plus sécurisées et plus concertées (le Vélopolitain) ;
  • Lutter contre le fléau des vols de vélos (installation de places de vélos sécurisées, vidéo-protection, etc.) ;
  • Faire respecter le code de la route grâce à la police municipale.

➜ Développer des modes de transports plus propres et plus efficaces, pour lutter à la fois contre la pollution et les bouchons.

  • Accélérer la transition vers les véhicules électriques (subvention municipale pour l’électrification du parc de scooters, + effort gouvernemental pour l’acquisition de voitures électriques).
  • Rénover les trottoirs pour faciliter les déplacements piétons.
  • travailler main dans la main avec la Région pour accélérer l’automatisation des lignes de métro, afin d’améliorer leur fréquence et leur ponctualité. Nous prendrons des dispositions pour lisser les pics d’affluence.
  • Rétablir la vitesse de circulation des bus en fluidifiant le trafic, notamment grâce à la police municipale.

➜ Pour fluidifier la circulation :

  • Interdire les cars de tourisme, qui polluent trop et encombrent nos rues, installer des parkings relais.
  • Utiliser les innovations technologiques, par exemple avec des applications mobiles qui guident les automobilistes vers les places de stationnement disponibles, ou des feux de signalisation « intelligents », qui s’adaptent aux contraintes de circulation.

➜ Préparer la ville au changement climatique et à la multiplication des canicules.

  • Nous engagerons un vaste programme de rénovation des logements et nous engagerons en faveur de bâtiments 100% respectueux de l’environnement.
  • Nous nous opposons aux projets de bétonisation de la maire sortante qui rendent notre ville irrespirable, en particulier les grands projets comme le TEP Ménilmontant, Picpus, Bercy Charenton, Ordener Poissonniers etc.
  • Nous mettons en place une règle verte articulée autour de trois principes pour penser et évaluer chaque projet urbain. Tous les grands projets seront soumis pour avis environnemental à un conseil scientifique et citoyen. Nous protégerons et aménagerons les espaces verts existants.

Nous offrirons à Paris et aux Parisiens de nouveaux espaces verts, sur les quais, dans les quartiers et au sein des équipements publics.

  • Nous réaliserons 240 « rues jardins » choisies par les habitants, pour une ville plus verte et plus fraîche.
  • Nous rénoverons les bois de Boulogne et de Vincennes : les rendre accessibles (par 4 nouvelles lignes de bus), sûrs (grâce à la police municipale) et aménagés (équipements sportifs, sanitaires, mobilier de pique-nique...)
  • Nous végétaliserons les quais de Seine, aujourd’hui fermés à la circulation, et relier l’île aux Cygnes à la rive gauche en créant un grand espace de verdure, de baignade et d’activités.
  • Nous ouvrirons les 40 hectares de la « Petite Ceinture », aujourd’hui négligée, pour en faire un lieu de promenade et de loisirs. C'est 2 fois le jardin du Luxembourg !
  • Nous ferons des écoles les îlots verts du quartier, en y installant des jardins, des potagers et mares pédagogiques et en rénovant les bâtiments et les cours d’école pour les adapter aux grandes chaleurs.
  • Nous devrons penser les projets au niveau du Grand Paris : on ne peut pas bâtir une politique de transport pertinente, écologique et fluide, sans le faire avec les communes qui nous entourent !

.

Propreté et Sécurité : 2 nécessités évidente pour bien vivre à Paris.

.

➜ Comment faire pour la propreté ?

  • Confier aux maires d’arrondissement la gestion de la propreté. Ils sont les mieux placés pour décider où et quand déployer les agents de la propreté sur le terrain.
  • Remplacer toutes les vieilles poubelles de rue par de nouvelles, résistantes aux rats et adaptées au tri sélectif, pour multiplier par deux la part de déchets recyclés à Paris.
  • Nettoyer les rues jusqu’à 20 heures et au-delà, pour que les détritus ne s’entassent plus dès la fin de l’après-midi.
  • Créer des brigades municipales antinuisibles, notamment pour lutter contre les rats et éradiquer les punaises de lit.
  • Créer des managers de rue. Quand les ordures ne sont pas ramassées, quand un chantier reste sale, qu’il y a des trous sur le trottoir, que les espaces verts ne sont pas nettoyés... On ne sait pas qui contacter. L’an prochain, les Parisiens pourront appeler leur manager de rue. Charge à lui, ensuite, de faire intervenir les bonnes personnes.
  • « Tu casses, tu répares. Tu salis, tu nettoies ». Notre police municipale sera intraitable et nous développerons les travaux d’intérêt général.

➜ Comment faire pour la sécurité ?

  • Créer une véritable police municipale. Nous créerons une police municipale de 5 000 policiers formés, armés et polyvalents (sécurité mais aussi respect des mesures de distanciation sociale mais aussi maraudes). Cette police sera présente jour et nuit dans les rues. Elle sera une police de voisinage, ancrée dans les quartiers, et pourra être jointe 24h/24 par téléphone. Elle sera équipée de caméras-piétons, et formée avec le plus haut degré d’exigence. Elle travaillera en partenariat fort avec la préfecture de Police.
  • Multiplier par 4 le nombre de caméras dans les rues et les installer en priorité près des établissements scolaires et des zones commerçantes.
  • Lutter contre le bruit à Paris : installer, enfin, des « radars sonores » pour verbaliser les voitures et les deux roues trop bruyants.
  • Créer, en lien avec la Région, des wagons « sécurisés », ouverts à tous, dans le métro et le RER, avec une présence systématique des forces de sécurité́ à partir de 22h.

Comment finance-t-on cela ?

En laissant exploser la dette (+50%), Anne Hidalgo n’a pas préparé la Ville à faire face aux dépenses exceptionnelles nécessaires pour affronter la crise actuelle et protéger les Parisiens. Un effort inédit sera mené dès notre arrivée. Nous en attendons 300 millions d’euros d’économies par an. Par exemple ?

  • Mettre fin aux dépenses d’un autre temps, en** revoyant les voitures de fonction ou le nombre de collaborateurs des élus.**
  • Faire du donnant-donnant avec les agents en augmentant la durée de leur temps de travail pour atteindre les 35 heures tout en améliorant leurs conditions de travail.

L'ensemble de notre projet pour Paris par thème est à retrouver sur ensemble.paris

87267148_1319553125098916_5998314857026289664_o.jpg?_nc_cat=105&_nc_sid=dd9801&_nc_ohc=TVcKt8hTm0AAX-bBOJs&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=1d4aa057444571ff238906ebff59e143&oe=5F02FD11