Europe de la défense

Ce sujet rassemble toutes les difficultés de l'Europe. Parce que la nécessité n'en apparaît pas quotidiennement. Par ce qu'il faut beaucoup d'argent et qu'il y en a peu. Parce que les décisions (traités, sommets, déclarations) se multiplient et qu'on a l'impression que rien n'avance (ce qui n'est pas entièrement faux). Parce que c'est le domaine où les partis politiques essaient le plus de convaincre les citoyens qu'ils sont privés de leur souveraineté, sujet particulièrement sensible aujourd'hui (je ne sache pas qu'on leur ait jamais demandé leur accord pour aller se faire tuer). **Parce que **les électeurs pensent d'abord à leur pouvoir d'achat.

Sujet ingrat. Mais enfin il faut le traiter, d'autant plus que l'OTAN, qui est censée nous protéger tous, bat de l'aile en raison de la position incertaine de l'Amérique et parce qu'on ne peut lui demander de faire face à tous nos besoins spécifiques.

Le cœur de la question est donc : contre quoi voulons-nous nous défendre ? Le problème des migration est certainement proche des préoccupations de beaucoup. Il mérite donc d'être traité et le sera (selon moi le principal problème est que trop de gens périssent en mer). Il faut traiter aussi de la cybersécurité. Mot compliqué qui désigne les mesures à prendre contre le piratage de nos réseaux nationaux et européens. Vous noterez que si les objets changent, les méthodes demeurent : migrations, pirates.

Il faut ajouter qu'Angela Merkel a déclaré au Parlement européen en novembre dernier que « **les temps où nous pouvions inconditionnellement nous reposer sur d'autres, sont passés **». La France et l'Allemagne ont signé un traité comportant une clause d'assistance mutuelle en cas d'agression semblable à ce qui est prévu dans le traité de l'OTAN. Ceci établit bien que c'est l'Europe qui est en cause. La difficulté vient de ce que nous n'avons plus les mêmes « ennemis ». L'OTAN visait surtout l'ex-URSS, si une crainte russe persiste, aujourd'hui nous craignons davantage le Moyen-Orient et l'Asie.

Le Président de la République a proposé cela -et beaucoup d'autres choses- dans son programme. Même si le sujet ne vous emballe pas et si vous craignez que tout cela vole en éclats sous les coups de Mr Orban et dans l'apathie de beaucoup d'autres, votez pour l'Europe, où nous sommes : vous aurez au moins la satisfaction d'avoir fait votre devoir.

Aymar

Si vous souhaitez échanger, dialoguer, polémiquer, vous pouvez m'adresser vos remarques par mail : aymar.laremparis17@gmail.com