POURQUOI RÉFORMER ?

Aujourd’hui, le système est injuste ! Les 42 régimes existants ont des règles différentes qui créent de fortes inégalités entre les Français(es). Les Français(es) en sont conscients : 85% des Français(es) jugent le système actuel injuste. Exemple :

  • Une femme salariée du privée a droit à 8 trimestre par enfant alors qu’une femme fonctionnaire n’a droit qu’à 2 trimestres,
  • Un comptable de la SNCF peut partir à 57 ans à la retraite, soit 5 ans plus tôt que s’il était dans le privé,
  • La retraite moyenne des femmes est inférieure de 42% à celle des hommes (alors que la différence de salaire entre les femmes et les hommes est de 23%).

Le système n’est plus adapté aux carrières d’aujourd’hui ! On ne reste plus toute sa vie dans la même entreprise. Aujourd’hui, on peut commencer salarié, puis connaître une période de chômage, puis devenir auto- entrepreneur. Quelle conséquence : aujourd’hui un Français qui a d’abord travaillé dans le public, et ensuite dans le privé aura une moins bonne retraite que celui qui a fait le chemin inverse. C’est absurde !

Le système est si complexe qui personne ne sait vraiment combien il touchera à la retraite !

  • Les jeunes pensent qu’ils n’auront pas de retraite,
  • 90% des Français(es) jugent le système fragile.

LES AVANTAGES DU SYSTÈME UNIVERSEL

Le système universel sera plus juste. À carrière identique, retraite identique : 1 euro cotisé vaudra toujours la même chose, que vous soyez salarié, indépendant, fonctionnaire ou parlementaire.

Le niveau des retraites continuera d’augmenter.

  • Les retraites augmentent aujourd’hui et continueront de le faire : elles évolueront comme l’inflation.
  • La valeur du point ne baissera pas. Ce sera inscrit dans la loi et une règle d’or garantira la valeur du point.

Focus sur l’ambition sociale de la réforme.

  • Redistribution en faveur des 40% des retraites les plus faibles, c’est-à-dire inférieures à 1400 euros
  • Un système en faveur des femmes qui seront 5 M de plus à bénéficier des droits familiaux (passage de 3M à 8M avec l’instauration de la majoration de pension dès le premier enfant)
  • Un système en faveur de ceux qui travaillent moins de 150h/smic par trimestre et qui actuellement ne cotisent pas pour leur retraite (ex : femme de ménage qui ferait 10h par semaine)
  • Un système en faveur des 120 000 personnes dont 80 000 femmes qui chaque année doivent attendre d’avoir 67 ans pour prendre leur retraite. Sinon ils subissent une diminution de leur retraite car ils n’ont pas suffisamment de trimestres (cf. proposition sur l’âge d’équilibre)
  • En faveur de ceux qui ont une retraite de moins de 1000 euros avec l’instauration du minimum contributif à 85% du SMIC.

**Le système bénéficiera aux femmes. ** La pension moyenne des femmes sera améliorée de 5 à 10% (augmentation de la retraite pour chaque enfant, dès le premier ; points pour les congés maternité ; système de réversion)

Le système par points bénéficiera à ceux qui ont subi des « trous » dans leur carrière. Dans le système par points, il n’y a plus de notion de « trimestres ». Tous les points permettront d’augmenter systématiquement le montant de la retraite :

  • Les périodes de chômage indemnisées seront prises en compte. Ces points seront calibrés sur le montant de l’allocation chômage.
  • Des points pour les congés maternité et les congés maladies.
  • Les longues périodes d’invalidité seront également compensées à 100%.