Les objectifs de cette initiative étaient nombreux :

⁃ établir une relation avec les marcheurs résidant à l’étranger et leur permettre de participer à la vie du mouvement en France ; ⁃ permettre une meilleur connexion à l’Europe, en faisant découvrir aux marcheurs et aux citoyens de l’arrondissement les enjeux européens et les réalités nationales dans d’autres pays de l’union ; ⁃ travailler sur des thématiques européennes, échanger les points de vue, notamment avec un pays mal connu d’Europe orientale ; ⁃ créer des liens avec la communauté roumaine à Paris et la communauté francophone en Roumanie.

LaREM étant un mouvement très ambitieux sur les questions européennes, l’annonce du jumelage suscita des réactions très positives chez les marcheurs, aussi bien à Paris qu’à Bucarest. Ce rapprochement LaRem Paris XII - LaRem Bucarest permit ainsi d’initier plusieurs évènements intercomités (et internationaux donc) dès le début de l’année 2018 :

Le premier d’entre eux fut, le 13 février, une réunion en visio-conférence pour organiser les présentations entre les comités. Des marcheurs étaient présents des deux cotés, ainsi que des Roumains invités pour nous parler de la situation dans leur pays. 25 personnes à Paris et une douzaine réunie à Bucarest, autour d’une table dans un restaurant pour un diner-Skype avec Paris. Parmi les invités en Roumanie, l’animateur local Damien Thierry avait invité Cosette Chichirău, députée USR et Dan Horatiu Buzatu, député PNL. À Paris, le fondateur et représentant du comité parisien du mouvement Plateforme Ro 100 (mouvement progressiste roumain fondé cette année par l’ancien Premier ministre Dacian Ciolos) était présent.

Durant cette première rencontre, la situation politique en Roumanie fut présentée et les marcheurs purent poser des questions sur l’actualité dans ce pays, ainsi que sur le sentiment des habitants de ce pays sur l’état de l’Europe aujourd’hui, et plus particulièrement sur la situation en Europe centrale et orientale. Les élus roumains et les marcheurs de Bucarest manifestèrent de leur côté beaucoup d’intérêt sur le mouvement et la politique mise en place par le gouvernement depuis l’élection d’Emmanuel Macron, sur les réformes engagées et le ressenti dans la population, ainsi que sur les activités de terrain des militants à Paris.

La deuxième réunion eut lieu à nouveau par Skype, le 15 mars. L’occasion fut saisie d’une présentation au QG de la GME à quelques marcheurs de l’arrondissement pour y inclure des marcheurs français de Roumanie. La GME, son principe, son déroulement et les buts de cette grande marche furent présentés. A Paris comme à Bucarest, des représentants de Plateforme Ro 100, mouvement récent sur la scène politique roumaine et souhaitant s’inspirer d’En Marche ! assistèrent à cette présentation.

9762a9d9-9b9a-448c-b535-00303fd9cedd.jpgl'Affiche du 11 avril

b0de256f-601f-43d9-9776-f98847c50c15.jpgDavid Mataix et Dacian Ciolos

Enfin, le dernier évènement du 1er semestre eut lieu le 11 avril. Cette fois-ci en association avec les arrondissements Paris XIII et Paris XX, jumelés respectivement avec LaRem Varsovie et LaRem Prague. Nous avons organisé une soirée spéciale sur les populismes en Europe de l’Est. Des connexions Skype avec ces 3 comités à l’étranger et des interventions fort intéressantes de la part d’experts présents dans la salle (dont le député européen et ancien président du gouvernement slovène Alojz Peterle, et la directrice générale d’Europanova Lena Morozoza) permirent à la centaine de personnes présentes dans l’amphithéâtre de découvrir et de mieux comprendre des problématiques globales et nationales propres à ces États européens.

La conférence, visionnée plus de 2000 fois depuis sa ligne est à retrouver ici

Pour cette nouvelle année électorale, nous allons continuer et renforcer ce partenariat avec LaRem Bucarest. Les marcheurs roumains et la communauté francophone de Bucarest participeront, via Skype, à la restitution de la GME qui sera présentée aux marcheurs et citoyens du XIIe arrondissement le 29 septembre. Ce sera le premier échange franco-roumain de cette année. Quant aux relations avec la communauté roumaine à Paris, nous allons également organiser plusieurs évènements, notamment dans le cadre de la campagne pour les élections européennes. Fort de cette expérience enrichissante avec LaRem Bucarest et la communauté roumaine à Paris, le XIIe arrondissement de Paris a décidé, pour cette nouvelle anneé, de se rapprocher du comité LaRem de Sofia afin de renforcer la dimension européenne de notre mouvement dans cet arrondissement.

eed020cd-4739-4479-a11c-ac2528648086.jpg62915131-034b-4d3a-8f72-6a59d7ff5c5e.jpg0485c06e-07f9-4bfa-b698-b614e05fd905.jpg

David Mataix - Référent Europe LaREM Paris 12