La GME, la grande consultation nationale de 2018

Comme pour la préparation de la campagne présidentielle, ce sont les Français consultés qui vont aider le mouvement à élaborer son programme pour les prochaines échéances électorales qui auront lieu en juin 2019.

Dans le 12ème arrondissement de Paris, plus de 70 marcheurs se sont ainsi portés volontaires pour aller à la rencontre des Français durant les 6 semaines de la Grande Marche pour l'Europe.

4b7d99ed-2cb9-44c5-a5c8-65f630f2b1de.PNG

Indéniablement, le succès a été au rendez-vous ! En effet, dès le lancement en présence des députés Laëtitia Avia et Pacôme Rupin, plus de 100 questionnaires furent complétés rien que dans le quartier d’Aligre. Cette dynamique, associée au volontarisme et à l’enthousiasme des marcheurs, ne faiblit jamais pendant la consultation et ne prit fin qu’à la soirée de clôture de la GME, le samedi 6 mai.

Pendant ces 6 semaines, l’accueil fut souvent très positif, pro-européens comme eurosceptiques acceptant de répondre aux questions et de s’exprimer sur l’Europe.

Les résultats de cette consultation sont aujourd'hui traités par différentes équipes au QG. L'ensemble sera analysé puis présenté aux marcheurs au cours de l'hiver prochain afin que les propositions soient « testées » - et si besoin enrichies - avant d'être proposées à tous les Français pendant la campagne électorale de 2019.

Quelques résultats sont déjà disponibles

La grande consultation a révélé que 67% des Parisiens estimaient que l'Europe avait un impact sur leur quotidien (contre 59% à l'échelle nationale), et 71% jugeaient que l'Europe était plus efficace que l'échelon national pour les défendre sur certains sujets (64% à l'échelle nationale).

Concernant les priorités dont l'Union Européenne devrait se saisir, les Parisiens ont répondu :

  • La lutte contre le réchauffement climatique (45%)
  • La défense et la sécurité des Européens (44%)
  • La gestion de l'immigration (43%)
74b0455f-92d2-489b-be2b-ccd058b9da2d.jpg

Ces pourcentages sont relativement proches des réponses données dans toute la France. A l'échelle nationale toutefois, on notera que l'amélioration de la situation économique est la priorité qui arrive en tête (47%), alors qu'elle n'est citée que par 24% des Parisiens.

Au total, la GME, ce furent 230 000 portes frappées dans toute la France (25 480 rien qu'à Paris), 80 000 questionnaires complétés (près de 7 000 dans la capitale) et 5 400 évènements organisés sur tout le territoire entre le 7 avril et le 13 mai.

David Mataix, Responsable Europe - LaREM Paris 12