Le 26 septembre La République En Marche du 11e organisait un atelier autour de l’éducation en présence de nombreux Parisiens et de Carole Diamant, déléguée de la Fondation Égalité des chances et présidente du Conseil parisien de l’Éducation, lancée par Benjamin Griveaux en septembre dernier.

25795527-7673-453f-8956-68dea4cc9062.jpg

Le Conseil parisien de l’Éducation a pour tâche d’écouter les Parisiens sur les sujets de l’éducation et de la petite enfance et de proposer des solutions en vue de faire de Paris la Ville de l’excellence pour nos enfants. Crèches, temps périscolaires, centres de loisirs, la Ville de Paris a des moyens d’agir.

C’est dans ce cadre que Benjamin Griveaux a fixé trois priorités : développer le bilinguisme, préserver la santé des enfants et simplifier la vie des parents pour leur permettre de rester vivre à Paris.

Lors de l’atelier au Falstaff (Paris 11e), les échanges entre les Parisiens et Carole Diamant furent riches et divers.

25795527-7673-453f-8956-68dea4cc9062.jpg

**L’apprentissage de l’anglais dès le plus jeune âge **fut l’objet d’intéressants débats. Il a été rappelé que l’anglais est aujourd’hui, non seulement la langue de l’économie, mais également la première langue au monde pour « communiquer avec ses semblables ». La maitriser est donc essentiel pour les échanges interculturels. Il fut aussi question de méthode : présence d’anglophones auprès des petits, diffusion de musiques ou de comptines en anglais, développement des jeux bilingues... Le thème de la mixité sociale et de la réussite scolaire pour tous fut un temps fort de l’atelier. Certains professeurs présents ont fait le constat que « l’égalité des chances s’arrêtait plus ou moins en classe de 6e ». Des parents et des grands-parents se sont interrogés sur la mixité scolaire et le recours aux écoles sous contrat dans le 11e. Retravailler la carte scolaire, agir à la racine des inégalités furent proposés par beaucoup de Parisiens présents. Aussi, une association « Flèche » était présente. Sa vocation : aider les élèves de collège dans leur choix d’orientation.

Des bénévoles associatifs ont quant à eux évoqué la question des rencontres intergénérationnelles et des ponts qui pouvaient exister entre écoles primaires et EHPAD. Lutter contre la solitude est par ailleurs un objectif du programme de La République en Marche. Faciliter la vie des parents, revoir les horaires de crèches et les coûts furent des sujets partagés, au même titre que la lutte contre la pollution de l’air dans les cours de récréation et les salles de classe. Les témoignages et les propositions furent précieux pour tout le monde.

Ces rencontres avec les Parisiens doivent permettre d’enrichir le programme « Éducation » de Benjamin Griveaux. Chacun peut y contribuer grâce à son expérience. L’objectif est clair. Il s’agit pour 2020 de réinventer la politique éducative de la Ville, en complément de celle de l’Éducation nationale. Le 11e arrondissement est un arrondissement familial et populaire, très jeune également. Nous devons répondre aux préoccupations de chacun.

25795527-7673-453f-8956-68dea4cc9062.jpg

« L’émancipation, c’est se débarrasser de l’ignorance que nous avons en naissant, dépasser les préjugés, se donner la possibilité de choisir une vie. Même à l’encontre de ce que les parents envisagent pour leurs enfants. » a conclu Carole Diamant.

S’émanciper de son milieu, être mobile dans la société, ne plus être assigné à résidence, voilà la vision que nous avons de l’éducation.

Pour faire entendre votre voix,: https://education.benjamingriveaux.fr/