Ce dimanche 9 septembre 2018 se tenait le Forum des Associations et de la Vie locale du 10e arrondissement dans le jardin Villemin et le long du canal Saint-Martin, sous un soleil radieux.

Avec la députée de la circonscription, Elise Fajgeles, nous sommes allés à la rencontre de celles et ceux qui, ce jour-là encore, témoignaient de la vitalité du tissu associatif de notre arrondissement. Ce fut l’occasion d’évoquer le bilan après quinze mois de l’action gouvernementale et de répondre à l’inquiétude qu’a pu susciter dans le secteur associatif la décision de ramener en 2018 à 200 000 le nombre de contrats aidés, dont l’expérience rapporte qu’ils ne garantissent malheureusement pas l’insertion professionnelle de leurs bénéficiaires.

https://storage.googleapis.com/dpt-api-enmarche/1b4bcf05-253f-4973-b8a6-7a268737a3cc.jpg

De nombreuses mesures en faveur du secteur associatif ont déjà été prises par le Gouvernement d’Edouard Philippe, répondant ainsi aux engagements de campagne du président de la République au printemps 2017 ; citons notamment :

  • la suppression de la réserve parlementaire dont le fonctionnement était opaque et ne tenait pas compte de l’efficacité réelle des bénéficiaires, et son remplacement par un Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA), abondé à hauteur de 25 millions d’euros afin de soutenir la formation des bénévoles, le fonctionnement et les projets innovants des associations,
  • l’augmentation des crédits du Programme 163, consacrés au secteur associatif, soit 67,6 millions d’euros consacrés au développement de la vie associative (+ 9,38% par rapport à 2017),
  • la hausse de 16% des crédits consacrés au service civique, pour atteindre 150 000 jeunes accueillis en service civique,
  • le maintien du crédit d’impôt sur la taxe sur les salaires (CITS) en 2018, qui se traduit par un gain annuel de 500 millions d’euros pour les associations ; en 2019, le CITS se cumulera avec la transformation du CICE en une réduction pérenne des cotisations patronales (1,4 milliards d’euros d’économies). Ce cumul représentera plus de 2 milliards d’euros pour les associations,
  • le lancement de « l’accélérateur d’innovation sociale », outil pour soutenir et encourager les innovations sur tous les territoires,
  • la mise en place du Compte d’engagement citoyen, qui permet la validation d’activités citoyennes, susceptibles d’offrir des heures de formation supplémentaires dans le compte personnel de formation (CPF), au sein du compte personnel d’activité (CPA) de chaque individu,
  • la création de services numériques pour simplifier la tâche des responsables associatifs et le développement de plateforme numérique.

Pour aller plus loin sur la politique associatives du Gouvernement…

Durant les mois à venir, nous irons à la rencontre des responsables associatifs de l’arrondissement qui le souhaitent, afin de les écouter et de comprendre leurs besoins et leurs attentes, au niveau national comme au niveau local.

21cafd27-f852-4d6b-a521-ef2fecc6ac86.jpg

Rémi Chauvet, référent LaREM Paris 10