Décidément, certains semblent profiter que la loi sur les Fake News ne soit pas encore définitivement votée pour faire circuler de fausses informations. La dernière en date concerne la privatisation de la Gare du Nord, située dans le 10e arrondissement de Paris. Ce serait, selon eux, le premier effet de la loi pour un nouveau pacte ferroviaire, promulguée pourtant il n’y a que quelques jours, le 27 juin 2018.

Eh bien non ! La Gare du Nord ne va pas être privatisée… Comme la Gare Saint-Lazare a fait l’objet en 2012 d’un partenariat avec un opérateur privé pour y développer un centre commercial, comme la Gare Montparnasse fait actuellement l’objet d’une opération similaire, la Gare du Nord va être réaménagée et considérablement agrandie en vue des Jeux olympiques de 2024, passant de 36 000 à 110 000 m², dont près de la moitié dévolus aux commerces et aux services. Une piste de course d’un kilomètre va même être construite sur les toits. Il ne s’agit pas d’une privatisation puisque la SNCF reste propriétaire des murs et continuera de gérer les installions ferroviaires (gestion des voies et aiguillages, notamment). L’opérateur privé gérera la partie commerciale des nouvelles installations et se rémunèrera sur les loyers. Ce partenariat somme toute assez classique n’a rien à voir avec la loi pour un nouveau pacte ferroviaire. (cf. article publié dans Le Monde, le 10 juillet 2018)

Bien sûr, il ne s’agira pas que cette activité commerciale et sportive de la première gare d’Europe nuise aux voyageurs – qu’ils voyagent en Île-de-France, dans le pays ou à l’international – ni que le cadre de vie des riverains se détériore, alors que ces derniers sont déjà durement confrontés aux problèmes spécifiques aux abords des grandes gares. Les pouvoirs publics devront y veiller.

Pour faire un parallèle avec un projet en cours dans le 10e arrondissement de Paris, ce futur aménagement est un peu comme le projet Balcon Vert soutenu par la Mairie de Paris et la Mairie du 10e arrondissement. La SNCF et Spie Batignolles réaménagent ensemble l’espace compris entre la Gare du Nord et la Gare de l’Est, au niveau de la rue d’Alsace. Un hôtel 4 étoiles va être intégré dans cet ensemble et c’est la Mairie de Paris qui aménagera sur le toit de l’hôtel un jardin public de 2 600 m².

Il faut croire que tout le monde n’a pas compris le message délivré par les électeurs au printemps 2017 : la politique qui consiste à manipuler nos concitoyens, à leur mentir et à leur faire peur ne fonctionne plus. Dans une société de l’information comme celle d’aujourd’hui, chacun peut vérifier ce qui est écrit. Voilà, je l’espère, de quoi rassurer et faire taire les rumeurs…

Rémi Chauvet, référent La République En Marche Paris 10.