Couture hier, infirmière demain ?

Cette crise du COVID-19 révèle de merveilleuses ressources de notre région. Le CHU de Lille a mis au point et testé en laboratoire un modèle de masque en tissu, lavable et réutilisable, répondant de manière satisfaisante aux caractéristiques de filtration des particules (source La Voix du Nord). La production vient de débuter à Saint-André, chez un "survivant” de l’industrie textile régionale : la manufacture Lemahieu, spécialisée depuis 1947 dans la bonneterie. Cette entreprise s’était déjà intéressée, au début des années 2000, aux textiles techniques et intelligents, avec des applications dans le domaine des cosmétiques et de la santé. Déjà, en 2010, elle créait une gamme paramédicale de sous-vêtements de protection pour les fuites urinaires, de lingerie de nuit pour prévenir les infections nosocomiales à l’hôpital. La production de masques textiles a débuté sur la base de 3 000 masques par jour. Insuffisant pour répondre à la demande. En 12h, un appel aux candidatures de couturières, lancé entre autres via l’Association “Le Souffle du Nord” basé à Marcq-en-Baroeul, a permis de recueillir 7.000 propositions. Opération à suivre ici?