Nadine Gouello, marcheuse de Mauves-sur-Loire depuis 2016, est très investie pour la collectivité de nombreuses façons mais comme pour nombre d’entre nous, elle a mis en sommeil son activité professionnelle « La nappe française » qu’elle exerce sur les différents salons, à la foire internationale de Nantes, dans les braderies et marchés de la région et sa présidence du « Made in France » auprès des artisans de Loire-Atlantique, le 17 Mars dernier, avec l’annonce du confinement. Cependant, comme beaucoup d’autres, elle a décidé de faire de ce temps suspendu au bon grés d’un virus, un temps utile aux autres : elle s’est mise derrière sa machine à coudre pour confectionner des masques non médicaux destinés à être une première barrière de protection pour tous les personnels non médicaux qui sont pourtant en première ligne également pour nous permettre de vivre le mieux possible le confinement :

  • les caissières du Super U de Thouaré-sur-Loire

  • les employés de voirie de Mauves

  • les artisans autour d’elle

  • les employés du Drive du marché de Talensac

  • etc.

Elle équipe gracieusement de masques, 100% polyester, lavables et cousus en double épaisseur, tous ceux qui lui en font la demande afin de les protéger dans l’activité qu’ils continuent à mener pour pourvoir au confort de tous les confinés. Elle y passe ses journées et ses soirées pour honorer toutes les demandes, découpe à la main toutes les pièces de tissus, se voit aidée le soir par son mari quand il termine son télétravail : les matières premières sont en passe de lui manquer maintenant mais jusqu’au dernier carré de tissu qu’elle pourra récupérer, elle coud vingt-cinq à trente masques par jour pour les autres. À ce jour, mille de ses masques cachent le sourire reconnaissant d’une des personnes qui collecte vos ordures ménagères, vous encaisse vos courses ou vient vous livrer votre commande à domicile.

Tous utiles, tous ensemble.