Ces dernières semaines ont vu le lancement de nombreuses campagnes municipales au sein de nos communes. Succédants à La Baule-Escoublac et Le Croisic, La Montagne, Bouguenais, Saint-Herblain, Vertou, Couëron, Guérande, La Turballe et Nantes se sont enfin lancées dans l’aventure sous les couleurs de la République En Marche !

Yves Armand, Ingénieur de 53 ans sur le site de Naval Group Nantes-Indret et père de quatre enfants, est investi à La Montagne. Il est également officier sapeur-pompier volontaire. Il s’est engagé auprès de LaRem en février 2017, à un moment où il estimait plus que jamais, que la France devait se doter d’un Président capable de lui redonner non seulement toute sa grandeur, mais aussi de la repositionner au centre de l’échiquier européen. Il voit dans cette investiture autant un honneur qu’un engagement pris ce jour, de respect, d’écoute et de recherche de concorde vis-à-vis des marcheurs. Quelle que soit la sensibilité profonde, de gauche comme de droite de ceux-ci, il souhaite incarner cette synthèse afin de bâtir un projet commun à tous, et donner un véritable avenir à La Montagne. Le service rendu au public, sa protection comme celle de l’environnement, fait partie de l’ADN familial puisque son épouse est elle-même sapeur-pompier volontaire au CIS de La Montagne. Il nous a parlé de son projet d’avenir pour sa commune, pour une communauté tout entière, souhaitant une vision communalle qui s’inscrive pleinement au sein de l'agglomération, ce qui ne lui semble pas être le cas actuellement à La Montagne. La constitution de ce projet comportera deux phases, une première étape d’écoute jusqu’à la fin de l’année, suivie d’une seconde étape de restitution et de proposition au début de l’année 2020.

Philippe Lecorre sera lui, chef de file pour Sandra Imperial à Bouguenais. Bientôt 63 ans, il est marié et a deux enfants. Il est bouguenaisien depuis 21 ans et travaille depuis 36 ans dans les assurances. Il a aussi été correspondant de presse sur sa commune de 2001 à 2008. Centriste convaincu, il s’est retrouvé rapidement à soutenir le président qui appelait à dépasser le clivage gauche-droite. Le meeting d’Emmanuel Macron au Zénith, le 19 avril 2017, a achevé de le convaincre. Ce qui l’intéresse avant tout dans ce mandat local, c’est de chercher des solutions pragmatiques sans se soucier de l’idéologie, sans s’inquiéter de savoir si une mesure sera qualifiée « de droite » ou « de gauche ». Le temps est maintenant venu de bâtir un projet, thème par thème, en s’appuyant sur le résultat des questionnaires qu’il a collectés avec son équipe, l’expertise des élus et les idées de tous ceux qui voudront bien apporter leur pierre à l’édifice.

Matthieu Annereau a lui été investi pour la ville de Saint-Herblain. Il se décrit dans une volonté totale de rassembler, de fédérer des énergies politiques diverses, d’ouvrir largement à la société civile sur la base d’un projet progressiste, résolument ambitieux et en même temps pragmatique et réaliste pour cette ville. À 41 ans, il est marié et père de 3 enfants. Il vit et travaille sur Saint-Herblain depuis plus de 15 ans. Engagé dans l’associatif, il est président fondateur de l’APHPP. Non voyant, il est élu sur Saint-Herblain depuis 2014, conseiller municipal ainsi que conseiller métropolitain. Il a rejoint le mouvement durant l'élection présidentielle et a été candidat comme suppléant aux élections législatives. Il a pu mesurer sur le terrain cette envie de faire tomber des cloisons entre des partis politiques archaïques, souvent plus préoccupés par la préservation de poste que de l’intérêt général, mais aussi le décalage entre la classe politique et les habitants qui ne souhaitent juger que sur les résultats et qui demandent aux responsables politiques plus d’exemplarité, plus de sincérité et plus d’humilité aussi. Améliorer leur cadre de vie, leur qualité de vie, les associer aux prises de décision seront ainsi ses principales ambitions.

Jessy Robert a été investi dans sa commune de Vertou. C’est pour lui une opportunité unique d’agir au service des autres. L’ambiance semble d’ailleurs très bonne dans son équipe composée d’un très large rassemblement et soutenu par les mouvements partenaires, en particulier MODEM et AGIR. Il est impatient de voir cette équipe continuer à se construire et de la présenter aux autres marcheurs lors de leurs futures actions. Il a toujours été attiré par les challenges et Vertou est l’un de ceux-là ; la ville n’a jamais connu d’alternance depuis plus de 60 ans. Il a passé la majeure partie de son adolescence, ses études, sur la région nantaise, qu’il a quittée quelques années pour lancer une entreprise sur la région parisienne et à l’international. En 2009, il a fait le choix fort de revenir sur Vertou avec son épouse et sa fille de deux ans. Ils ont eu depuis un petit garçon et Jessy s’est investi dès le début de leur scolarité en tant que responsable des parents d’élèves. Il a continué à développer une société pérenne, tournée vers l'avenir et la transformation des organisations, où les transitions environnementale et sociale tiennent une place prépondérante et c'est ce qu’il veut d’ailleurs privilégier pour Vertou. A 43 ans bientôt, il est conseiller municipal sur ce mandat et suppléant de la députée Sophie Errante depuis 2017. Dès Avril 2016, il a rejoint En Marche ! , le lendemain de la création du mouvement. Comme beaucoup de marcheurs, il a été attiré par l’incarnation politique forte d’Emmanuel Macron et par le rassemblement constructif et non dogmatique auguré par ce nouveau mouvement. Il conçoit d’ailleurs le rôle de maire comme un catalyseur de bonnes idées et un facilitateur d’initiatives, et pas uniquement un bon gestionnaire. La conduite du changement par l’écoute active est aussi une composante essentielle de nos politiques publiques, souvent sous-estimée ou mal estimée. Cette démocratie continue, il souhaite l’installer et la maintenir tout au long du mandat avec l’équipe qui l’accompagne et tous les citoyens de Vertou.

François Fedini a reçu l’investiture à Couëron. Il se décrit impatient et motivé de proposer et de défendre sur le terrain un projet municipal progressiste et partagé, ayant pour but l’intérêt général et la défense des intérêts des habitants de la commune. Il est agent territorial de catégorie B au département de Loire-Atlantique. Entré dans la vie politique en 2014, il est conseiller municipal de Couëron et conseiller métropolitain à Nantes Métropole depuis cette date. Membre du Mouvement Radical Social et Liberal depuis 2015, il a naturellement rejoint En Marche en avril 2017. Les valeurs humanistes, de justice sociale, progressistes, laïques, écologistes, et européennes et bien d’autres encore sont partagées par ces deux mouvements dont il est membre aujourd’hui. Il a choisi ce mandat local car c’est l’échelon territorial qui permet une grande proximité avec les citoyens. Il amène une bonne compréhension de leurs problématiques et de leurs souhaits, facilitant l’adéquation et l’évaluation des actions mises en place. Il souhaite construire son programme à l’écoute des habitants de sa commune, au travers d’actions de terrain pour recueillir leurs souhaits et leurs besoins : réunion publique d’échange, porte à porte déjà initiés fin 2018, café débat, distributions de tracts, rencontre des associations, des acteurs économiques et locaux.

La République En Marche ! a choisi de retenir la candidature de Frédérick Dunet comme chef de file en soutien du maire actuel Nicolas Criaud, à Guérande. Bientôt 50 ans, marié et père de 4 enfants, il est chirurgien dans une clinique mutualiste. Actuellement adjoint aux sports de la ville de Guérande, il souhaite partager son expérience d’élu avec l’équipe des marcheurs qui intègreront la future majorité. Il porte le souhait de co-construire alors un projet pour Guérande et sa presqu’île, en sollicitant l’ensemble des marcheurs du territoire. Il s’est engagé à LaRem dès 2016, résolument convaincu par le discours et l’énergie de notre président. En tant qu’adjoint auprès d’un maire adepte de la démocratie participative, il lui a semblé cohérent de lui proposer un soutien afin de porter nos idées progressistes pour Guérande et ses habitants.

Alain Dubois est tête de liste En Marche ! à La Turballe.

Nantes fait partie des villes dont l’investiture était également très attendue et c’est Valérie Oppelt qui portera les couleurs de la République En Marche ! Heureuse et fière de se lancer dans cette quête, elle est en train de rassembler une équipe autour d’elle qui reflète la diversité des sensibilités de notre mouvement. Elle tient également à ce que tous les habitants se sentent incarnés dans cette liste. Elle a 45 ans et trois enfants. Elle est née à Nantes et est très attachée à sa ville et à son patrimoine. Elle est députée de Nantes et s'intéresse particulièrement aux questions du handicap, des migrants et de l'insertion par le travail. Elle aime les défis et se décrit tenace. Elle a à coeur de toujours mettre l'humain comme principe premier dans son action. Le respect des autres, le respect de leurs idées, de leur parcours, est prioritaire. Marcheuse de la première heure, convaincue par le projet présenté par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle de 2017, elle est attachée aux valeurs originelles d'En Marche ! : la bienveillance, l'intégrité et l'innovation, que ce soit en politique ou dans la société. Députée de terrain, elle se sent bien en étant utile, au contact des gens, des associations, des entreprises. Elle pense ainsi pouvoir être une maire proche des gens et aux côtés des équipes de la ville et de la Métropole. Son programme intégrera ce qu’elle porte, bien sûr, mais surtout ce que Nantes a envie collectivement de voir porté.

Puis, il y a à peine quelques jours sont sorties des villes non moins importantes qui vont pouvoir à leur tour, se lancer dans la campagne des Municipales : à Orvault, c’est l’animatrice du comité local et membre de l’équipe départementale d’En Marche! Loire-Atlantique, Stéphanie Delcroix qui sera la cheffe de file en soutien de Monique Maisonneuve. Clément Ménanteau, co-animateur du comité local et membre de l’équipe départementale En Marche ! 44, sera le chef de file LaRem pour Jean-Paul Misler à Sainte-Luce-sur-Loire. François-Xavier Le Hécho, chef d’entreprise de 38 ans, animateur du comité local, et ancien responsable du groupe thématique Europe au sein d’En Marche ! 44 a lui été désigné chef de file pour la ville de Châteaubriant. Myriam Basosila-M’bewa, 51 ans, marcheuse des premiers jours et animatrice du comité local, est nommée Cheffe de file En Marche ! pour Erwan Bouvais à La Chapelle sur Erdre. Gaëlle Audrain sera cheffe de file En Marche ! pour Jacques Perrochat sur la commune de Carquefou. Enfin, Stéphane Cauchy est chef de file LaRem pour le maire sortant Jean-Claude Pelleteur pour la ville de Pornichet. Nous aurons le plaisir de vous parler plus amplement de ces investitures et soutiens lors de notre prochaine édition !