L’initiative « j’écoute » est une démarche nationale qui permet d’être au plus près des citoyens et d’établir un diagnostic du territoire. Le département de la Loire-Atlantique déploie cette initiative localement, en l’optimisant et en permettant à chaque animateur local de l’utiliser au mieux.

Dans le cadre des élections municipales, l’objectif de cet outil est de construire des projets municipaux qui ressemblent aux habitants et dans lesquelles ils se reconnaissent. Cette démarche permet d’être au plus près des attentes des citoyens. L’initiative « j’écoute » permet de construire l’ancrage local, en renforçant le dialogue avec les habitants.

C’est à Elie Carpentier qu’a été confiée la mission d’animer et de coordonner cette initiative en Loire-Atlantique. Il centralise les données et donne les outils aux animateurs locaux pour qu’ils puissent réaliser le diagnostic de leur territoire. Il a participé activement à la construction du questionnaire pour la ville de Nantes, dans le cadre du collectif Nantes Engageons-nous. Ce questionnaire a été réalisé dans une démarche participative de co-construction. Deux ateliers ont été consacrés à son élaboration. Ils ont réuni une cinquantaine de personnes.

Il a également mis en place une lettre de cadrage, c’est-à-dire une méthodologie, mise à disposition des animateurs locaux qui le souhaitent.

4f6c16d5-1ea5-4997-9c90-6ce1601308f7.png

Elie a 21 ans. Il a adhéré au mouvement dès l’origine et s’est engagé sur le terrain à partir de janvier 2017.

Il poursuit actuellement des études d’ingénieur en alternance, dans le domaine des énergies.

S’il s’est engagé si jeune, c’est probablement dû à son histoire et à son tempérament. En effet, d’une part il a toujours pris plaisir à partager ses idées et à communiquer. D’autre part, la politique a été constamment présente dans sa sphère familiale. De là, a émergé une conscience démocratique forte et une envie en tant que citoyen de faire plus que voter.

S’il s’est engagé pleinement à l’échelle municipale, c’est parce qu’il a eu un coup de cœur pour la ville de Nantes lors de son arrivée il y a quatre ans.


Aujourd’hui, plus de 500 questionnaires ont été remplis à Nantes. Pendant plusieurs semaines, les marcheurs ont interrogé les Nantais, sur les marchés par exemple.

Les retours sont très positifs et l’accueil de la population est favorable. Les Nantais ont pu s’exprimer sur le tri des déchets, la propreté, les mobilités et d’autres thématiques essentielles à la gestion municipale. Les résultats sont parfaitement exploitables, dans la mesure où l’échantillon de population consulté est particulièrement représentatif, ce dont se félicite Elie.

Ailleurs dans le département, des marcheurs d’autres communes, à l’image de Sainte-Luce, de Blain, du Croisic, d’Orvault, de La Baule et de Saint-Nazaire sont également très mobilisés autour de ce questionnaire.

Merci à tous pour votre engagement !