Comment :

  • Améliorer l’accompagnement individuel et créer un réseau d’accès à l’emploi ?
  • Faciliter la formation et l’apprentissage des demandeurs d’asile et des refugiés ?
  • Améliorer les conditions de vie et la simplification administrative ?

Telles ont été les thématiques évoquées lors de l'atelier.

Plusieurs représentants d’associations, des entreprises et des services de l’État ont pris part à cet atelier et ont exprimé des propositions concrètes qui permettront à Valérie OPPELT d’enrichir son projet. Ces nombreuses suggestions seront la base de séances de travail qu’aura la députée avec d’autres de ses collègues de la région Pays de la Loire qui s’intéressent aussi à ce sujet.

"Par la suite, une feuille de route sera établie et présentée au ministère de l’Intérieur, afin que le département de Loire-Atlantique soit un territoire d’expérimentation" a indiqué en conclusion la députée de la 2e circonscription de Loire-Atlantique.