Matinée du Samedi 28 mars, place des Lices. Le printemps commence, le marché bat déjà son plein et l’équipe de La République En Marche défend les politiques du pouvoir d’achat. Florian Bachelier, député de la 8ème circonscription, et Carole Gandon, référente en Ille-et-Vilaine, étaient présents pour échanger avec les Rennais. Le tractage a été riche d’enseignements, car en cherchant le dialogue, il fallait aussi défendre les mesures du gouvernement et répondre aux mécontentements.

En effet, deux marcheurs écoutèrent la colère et l’inquiétude d’un couple, notamment sur la hausse de la CSG et le gel du point d’indice. Cet échange a provoqué une cristallisation du débat. L’étiquette de mépris de classe avec laquelle jouent nos opposants fonctionne sur certains…

tractage-carole-gandon.JPG

Face à cela, le député de la 8ème circonscription intervenait, usant de toute la pédagogie et bienveillance dont La REM veut faire sa composante, rétablissant la vérité et apaisant les tensions. Malgré ces quelques personnes, ce tractage connaissait un accueil correct, les personnes acceptaient le tract et souhaitaient aussi dialoguer pour certaines. La bienveillance reste toujours de mise !

Après cela, l’équipe s’est retrouvée afin d’échanger a posteriori, et pour approfondir l’accueil des nouveaux Marcheurs avec lesquels Carole Gandon a échangé. C’est durant ce temps qu’une synthèse s’est faite. Il semble se confirmer qu’il faille être prêt en tant que parti de gouvernement, et plus comme simple mouvement, à affronter des oppositions et des contradictions.

tractage-florian-bachelier.JPG

Marcheurs, nous n’aurons pas toujours un député pour rendre des comptes lors des tractages. Apprendre à défendre efficacement les actions de la majorité et du gouvernement devient prioritaire. C’est dans cette idée que Carole Gandon pense que des formations d’adhérents s’imposent, afin d’avoir la capacité de répondre le plus largement et savoir tenir un dialogue.

Le quinquennat ne fait que commencer, les oppositions seront toujours face à nous, opposition face auxquelles il faudra avoir les bons mots. Des échéances électorales vont arriver, il s’agira alors d’enraciner le parti au plus près du terrain. L’identification et l’affirmation de La République En Marche impose que nous soyons prêts à écouter les contradictions, et y répondre… Gardons le cap !

																																																																																																																																						Sophian Rashad