Vincent Dufour et Charlyne Péculier ont présenté un bilan du projet de loi qui allait être présenté en Conseil des ministres le 18 juin 2018. Le plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE), qui ambitionne de donner aux entreprises les moyens d’innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois, a fait l’objet de questions et débats. Vincent et Charlyne ont répondu aux interrogations, notamment quant aux limites du cadre obligataire, à l’accompagnement des entreprises en difficulté, et à la prise en compte de la rentabilité sur le long terme des entreprises socialement responsables. La formation des entreprises est ressortie comme un élément important pour l’optimisation de l’impact de la loi.

Selva Demaux est ensuite intervenue pour partager le Plan biodiversité défendu par Nicolas Hulot. Une loi complexe, à l’image du sujet qu’elle adresse. Les 90 points du texte couvrent 6 axes, dans les 3 sphères dont il faut se préoccuper : l’air, la mer et la terre. De la dépollution plastique des océans à la rationalisation de l’agriculture, en passant par la dé-bétonisation des villes et des côtes, cette loi doit trouver un écho fort dans notre métropole. Notre ville croît à une vitesse importante et « elle a besoin d’une vision, et il me semble que ce Plan biodiversité est une formidable plateforme pour construire ensemble cette vision, » a exposé Selva avec conviction. Recherche, emploi, espace naturel, agriculture, circuit-courts, jeunesse, grand âge, tout peut être pensé de façon systémique à partir de cet objectif qui doit nous préoccuper de façon unanime : sauver ce qui peut l’être de la biodiversité, et enrayer la disparition des espèces qui se fait désormais au rythme d’une espèce toutes les vingt minutes.