Merci à la député Justine Benin pour son intervention le 23 Mai dernier à l Assemblée Nationale. La problématique des sargasses concerne l'ensemble des guadeloupéens, et nous unit au delà des clivages partisans.

Nos parlementaires ont demandé au Premier Ministre , la venue du Ministre Hulot aux Antilles pour amorcer la mise en oeuvre du Plan Sargasses.

M. Le ministre Hulot a indiqué que face à ce phénomène, "il fallait gérer les urgences sanitaires, économiques, mais aussi préparer l'avenir..."

Avouant que l'on ne possède pas toutes les explications du phénomène Nicolas Hulot a indiqué "probable" que cela sot lié au phénomène climatique. Il a rappelé l'envoi de matériel et d'une mission d'assistance de la sécurité civile pour appuyer les opérations de ramassage sur les plages et prévenir les risques sanitaires".

Le ministre a encore indiqué que le plan PULSAR? serait finalisé d'ici la mi-juin.

C'est lui ainsi que les ministres Girardin (Outre-Mer), Collomb (Intérieur) et Buzyn (Solidarités et Santé) qui pilotent la mise en oeuvre de ce plan. Une réunion du comité stratégique rassemblant ces ministres a eu d'ailleurs lieu hier matin à Paris. Le plan d'urgence locale en préparation instaurera, a expliqué Nicolas Hulot "une procédure réactive contre les échouages".

3 millions de crédits d'Etat seront alloués à ce programme, de même que l'ADEME doit lancer un appel à projet "pour au moins un million d'euros" (https://guadeloupe.ademe.fr/actualite/appels-projets?). Nicolas Hulot a enfin pris l'engagement que les dispositifs d'assurance publique et privée seraient adaptés à la situation.

A cet effet, le Sénateur Théophile est en contact avec M. Bideau, le haut fonctionnaire en charge des plans Pulsar, et communiquera dans les semaines à venir sur les mesures que les parlementaires souhaitent y inscrire.

Pendant ce temps, malgré les interventions récentes à Marie-Galante et aux Saintes, les échouages continuent et commencent à avoir des conséquences sanitaires, comme par exemple sur la commune de Petit-Bourg?.