Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre, Chargée des Personnes handicapées, est revenue à Bordeaux ce vendredi 11 janvier. Elle a souhaité, comme pour sa première venue en février 2018, rencontrer les marcheurs girondins et leur faire part des avancées faites depuis sa venue un an plus tôt.

aae397bf-5fea-4f17-bde1-cece1798c75e.jpeg

Apr!s avoir souhaité une belle année 2019 aux marcheurs girondins présents, elle a évoqué ce qui justifiait sa présence à Bordeaux ce jour, c’est à dire la signature avec le Département de la Gironde de la démarche "Territoires 100% inclusifs" visant à donner accès aux personnes handicapées à l’école, au logement et à la culture de façon facilitée. Une belle avancée pour la Gironde donc !

Sophie Cluzel a pu de même répondre aux marcheurs présents concernés par le handicap, qu’il s’agisse du temps de travail des accompagnants, le temps scolaire n’offrant pas 35 heures, des plateformes d’intervention précoces mises en place dans chaque département, ou du grand chantier en cours de l’école inclusive.

Car comme elle l’indiquait un an plus tôt, toute son action est pour cette « France inclusive » qu’elle appelle de ses voeux et pour laquelle elle se bat chaque jour. Une France qui permette aux personnes handicapées de vivre au milieu des autres, avec des équipements adaptés (plateformes médicalisées au sein des écoles, formation des professeurs, … ) autant d’éléments à mettre en place pour que cela devienne possible. Mais elle y croit et continue à travailler avec tous les ministres. « Si on parle de Handicap, on est obligé de travailler ensemble ».

Avec Jean-Michel Blanquer par exemple, pour une école véritablement inclusive. Son but est que tous les enfants handicapés puissent à terme le plus court possible vivre au milieu des autres enfants. Et pour cela, tous les acteurs doivent être associés, parents, professeurs, … Avec Muriel Pénicaud, dans le cadre de l’accompagnement vers l’emploi pour les plus éloignés de l’emploi, dont les personnes handicapées. Et avec Agnès Buzin de même dans le cadre du Plan Santé.

Elle se réjouit des avancées déjà obtenues dont l’augmentation de l’allocation adulte handicapé, et plus récemment (1er janvier 2019) la simplification des droits à vie pour les personnes avec handicap irréversible.

Mais ce qu’elle veut encore, c’est le changement complet de regard sur le handicap, et parle des avancées encore à venir sur la citoyenneté, le droit de vote, le mariage.

« J’ai besoin de vous pour en parler, pour le faire savoir ! C’est le moment ou jamais d’en parler à l’heure où s’ouvre la grande consultation nationale. Je suis extrêmement optimiste sur ce débat. Les Français ont besoin d’être écoutés pour qu’on retrouve plus de sérénité. »

3d046727-549b-4db0-b7fb-7c3eb92d7aa4.jpeg