A l’occasion de la communication de la nouvelle carte scolaire 2018 par l’Inspection Académique de l’Eure, La République En Marche de l’Eure se félicite de la hausse des moyens accordés aux écoles maternelles et élémentaires du département.

Avec 688 élèves en moins à la rentrée 2018, le contexte démographique du département aurait dû mécaniquement conduire à la suppression d’au moins 30 classes. Cette logique purement comptable, trop souvent employée par le passé, ne permet pas de répondre aux défis de nos territoires. La rentrée 2018 réflètera une toute autre ambition pour notre département : l’Eure bénéficiera ainsi d’une augmentation du nombre d’enseignants et d’une augmentation nette du nombre de postes ouverts (80 ouvertures pour 75 fermetures).

En réduisant significativement le nombre moyen d’élèves par classe (22,5 élèves par classe dans l’Eure, contre 23,6 au niveau national) dans nos villes et dans nos territoires ruraux, notre département se donne les moyens de faire réussir ses enfants. Alors que certains proposaient lors de la campagne présidentielle la suppression de 500 000 fonctionnaires, nous avons fait le choix d’investir massivement dans l’école de la République.

Davantage de professeurs par élève, des conditions d’accueil et d’accompagnement des enfants améliorées, un meilleur apprentissage des fondamentaux, voilà les priorités que nous défendons avec nos députés auprès des élus locaux et des citoyens du département : loin des postures et avec détermination, nous agissons !