Communiqué de Guillaume Rouger, Référent Départemental de La République En Marche

« La République En Marche » de l’Eure demande au Maire d’Evreux de revenir sur sa décision de fermeture des services publics locaux le 4 octobre prochain

Monsieur Guy Lefrand, actuel Maire d’Evreux, a annoncé publiquement la fermeture des services publics locaux le mercredi 4 octobre 2017. Il prétend ainsi s’opposer à la réforme de la taxe d’habitation, engagée par le Gouvernement conformément au programme présidentiel d’Emmanuel Macron. « La République En Marche » rappelle que cette mesure permettra à 80% des citoyens de se voir exonérés du paiement de la taxe d’habitation et que les communes seront intégralement remboursée par l’Etat, à l’Euro près. Il s’agit d’une mesure de justice sociale importante, et une façon de redonner plus de pouvoir d'achat aux Françaises et aux Français.

Par sa logique de confrontation, Monsieur Lefrand entend priver les Ebroïciens d’un de leurs droits élémentaires, celui d’accéder librement aux services publics sur le territoire communal. En choisissant une démarche d’opposition stérile et systématique, en préférant la posture politicienne au dialogue, le Maire d’Evreux ne fait pas honneur à sa fonction et semble en méconnaître la dignité. Ce faisant, il rejoint les opposants à la démocratie, les factieux les plus extrêmes et les semeurs de trouble. Il s’agit d’une grave atteinte au pacte républicain, dont les citoyens ne peuvent être les otages.

« La République En Marche » de l’Eure appelle officiellement Guy Lefrand à revenir sur sa décision et à assurer la continuité du service public mercredi prochain à Evreux. Il n’est jamais trop tard pour préférer l’intérêt collectif à la polémique, il n’est jamais trop tard pour réaffirmer son appartenance à la République, une et indivisible.

Réaction à retrouver dans La Dépêche