👉 la campagne « Un métier pour nous » a permis de mettre en avant 16 300 offres d’emploi en EHPAD et 34 000 à domicile .

👉 plus de 5 000 formations courtes d’appui au métier d’aide-soignant ont été proposées par l’Etat, et déjà près de 2 500 demandes de formation ont été exprimées

👉 l’appel à projet pour constituer des plateformes départementales des métiers de l’autonomie a déjà recueilli plus de 60 candidatures.

▶️ Dans le cadre du Ségur de la santé et du plan de relance, une grande ambition est portée pour les infirmiers, les aides-soignants et les accompagnants éducatifs et sociaux : pas moins de 16 000 places de formations supplémentaires seront ouvertes d’ici 2022.

Malgré ce rebond déjà conséquent, notre engagement ne faiblit pas et nous allons à nouveau revaloriser le secteur sanitaire et social : 👉 1 000 personnes supplémentaires seront formées au métier d’aide-soignant 👉** 1 110 personnes supplémentaires seront formées au métier d’accompagnement éducatif et social**.

➡️ La création de ces 2 110 formations supplémentaires, prévues sur 2021 et 2022, représente un investissement global de 92 millions d’euros.

Enfin, pour parachever cette dynamique, le gouvernement souhaite faire de la valorisation salariale une nouvelle priorité dans ce soutien au secteur médical. Pour garantir ces revalorisations, des discussions sont engagées avec les partenaires sociaux ainsi qu’avec l’Assemblée des départements de France.

➡️ En première ligne dans la crise sanitaire, les salariés des secteurs sanitaires et médico-sociaux doivent être accompagnés à la hauteur de l’investissement dont ils font preuve.