Les 20 et 27 juin prochains vont se dérouler les élections des Conseillers des 29 cantons des Bouches-du-Rhône qui siègeront au Conseil Départemental.

Découvrez nos axes programmatiques en 10 saisons que nous porterons pour les 6 prochaines années, après :

  • Une analyse des actions de la mandature actuelle
  • Des défis à relever
  • Des objectifs à atteindre

Pour une gestion responsable et transparente de notre institution, respectueuse des deniers publics

Le département des Bouches-du-Rhône est dans une situation financière préoccupante ! Loin de s’améliorer, elle devrait s’aggraver dans les années futures. Les investissements du Département nécessitent une clarification en vue de prioriser les investissements pour des projets communs territoriaux. Il est nécessaire d’optimiser les frais de fonctionnement pour préserver une capacité d’autofinancement.

Entre 2014 et 2019, la dette du département a doublé et la capacité d’autofinancement a diminué. Le budget prévisionnel de 2020 prévoit un doublement de la dette à l’horizon 2023. Dans ce cas, le département des Bouches-du-Rhône passerait de « bon élève » à « mauvais élève » par rapport aux autres départements français. Ni l’augmentation des aides sociales ni la crise sanitaire n’expliquent l’intégralité de l’augmentation des dépenses de fonctionnement.

Nous devons :

  • Recentrer le département sur ses compétences « chef de file » (solidarité sociale et territoriale) en vue de diminuer la dette du département.

  • Moderniser l’administration du département afin de mieux maîtriser les dépenses de fonctionnement.

  • Optimiser l’utilisation des services publics locaux existants pour éviter d’en créer de nouveaux.

  • Mieux contrôler l’affectation des fonds publics.

  • Utiliser autant que possible l’opportunité du plan « France Relance » et des fonds européens.

  • Mutualiser permettra de réduire les charges du département, par effet de levier financier pour réduire les dépenses et rationaliser les services publics.

  • Revoir le principe des « Maisons du Bel Age » dans leur état actuel : leurs fonctions devraient être élargies vers des missions de guichet unique, d’accueil d’associations…pour simplifier l’accès à l’information et aux prestations.

  • Créer, chaque année, toute comme cela existe déjà pour certaines collectivités territoriales, des rapports de mutualisation départementaux. L’objectif de ces rapports sera d’identifier les services qui peuvent être mutualisés ainsi que les outils juridiques à mettre en œuvre (service unifié, mise à disposition de moyens ou service, groupement d’achats etc.). Pour cela s’appuyer sur la loi Différenciation, Décentralisation, Déconcentration et Décomplexification » ou « 4D ».

Les 20 et 27 juin prochain, votez pour les candidats de la Majorité Présidentielle pour redonner un nouveau souffle à notre département !

Nos candidats : https://dpt.en-marche.fr/bouches-du-rhone-13/actualites/investitures-et-soutiens-de-la-majorite-presidentielle-pour-les-departementales-2021

Sources : travail réalisé par l'équipe programmatique LaREM13 animée par Marc Lavergne.