L’Opération Bois de Vincennes propre est un projet citoyen né au sein du comité Picpus-Nation LaREM12. Il a été mis en œuvre par l’animateur du comité, un membre du comité avec le soutien du référent JAM du 12e arr. Cette démarche collective a permis de mettre en place un projet innovant, par ailleurs distingué lors du séminaire LaREM Paris du 20 janvier 2018 où il est arrivé en tête des projets citoyens parisiens à ex aequo avec le projet Un Stage Pour Tous »

Une initiative issue des remontées terrain

Certains usagers du Bois de Vincennes n'ont pas conscience de dégrader leur cadre de vie en abandonnant leurs détritus dans le bois de Vincennes. Malgré le travail des cantonniers, des morceaux de plastiques, de métaux, de verre et d'autres déchets finissent dans les buissons, les herbiers et le lac. Ces détritus représentent une pollution visuelle et sanitaire pour les Franciliens qui ont ce bois en partage ainsi qu’un frein au développement de la biodiversité dans cet espace naturel. Ce constat, nous l’avons fait collectivement, à la suite de nombreuses actions terrain et événements à proximité immédiate du Bois de Vincennes.

Donner un sens politique au projet

Il est vite apparu que ce projet pourrait avoir une portée triple. Tous en réalisant une action écoresponsable au service de la communauté en effectuant le ramassage des détritus, nous pouvions sensibiliser les habitants du 12ème au respect de notre cadre de vie. En choisissant d’effectuer nos actions à des horaires et des lieux très fréquentés, la curiosité et l’échange permettraient de réveiller la conscience des promeneurs. Ce fut le cas lors de nos trois éditions. Passants, familles et promeneurs étaient nombreux à venir nous questionner. Certains nous demandant à quoi bon sacrifier notre dimanche et d’autres, nous prenant tout d’abord pour des cantonniers, allaient même jusqu’à nous reprocher le manque de propreté du bois et l’inaction de la Mairie du 12e ! Après identification de notre projet citoyen, les promeneurs étaient pour la plupart reconnaissants et nous demandaient des conseils pour reproduire cette opération dans leurs quartiers respectifs. L’aspect pédagogique de notre Opération Bois de Vincennes propre avait donc tout son sens.

d81446f8-4790-4806-bd0c-96fd61e53448.jpgLes premiers arrivés, avant le départ de l'opération

Donner l’exemple et fédérer pour prendre de l’ampleur

Le dernier objectif était de créer du lien entre différents territoires en mobilisant les bonnes volontés autour d’un projet citoyen. Nous avons exécuté la première action le dimanche 26 novembre 2017. Nous étions 6 volontaires issus du comité Picpus-Nation. Notre dernière opération a été effectuée le dimanche 27 mai 2018. Elle a rassemblé des volontaires de nombreux comités du 12ème arrondissement de Paris et du Val-de-Marne ainsi que des membres d’associations apolitiques. Ayant le bois de Vincennes en partage, notre union était naturelle. En plus de mutualiser nos forces pour mener à bien notre projet, nous avons tissé des liens avec nos voisins et échangé : bonnes pratiques, vision et projets futurs. Depuis, nous avons mené d’autres actions ensemble en dehors de l’Opération Bois de Vincennes propre. Des liens se sont donc tissés avec des marcheurs Franciliens qui ne se connaissaient pas et entre des marcheurs et des non engagés en politique. Là aussi, l’aspect social de l’opération Bois de Vincennes propre à pris tout son sens.

L’Opération Bois de Vincennes propre est une réussite grâce à tous les engagés et à ceux qui, petit à petit nous ont rejoint. La question de la propreté de l’agglomération parisienne est une des préoccupations majeures des franciliens. Nous devons penser la ville de demain à travers les prismes du durable et du soutenable. L’Opération Bois de Vincennes propre est un projet citoyen innovant en phase avec une vision environnementale progressiste. Elle a vocation à dépasser le territoire du bois de Vincennes et à s’étendre à tous les espaces de vie de la capitale. C’est l’engagement des citoyens qui permettra de mettre le respect de notre cadre de vie au cœur des projets de nos décideurs.

Franck Boisselet, animateur du comité Picpus-Nation