Encore merci aux volontaires qui ont répondu à cette consultation, 10 % d’entre eux ont des professions liées à l’environnement. À une très grande majorité, ils se sentent préoccupés par les problèmes d’environnement et motivés pour mieux faire. Ils pointent du doigt le manque d’équipement et d’organisation des pouvoirs publics, un cruel défaut d’information et d’éducation. Les fermentescibles et les emballages sont les déchets les plus cités. La réduction des déchets et la généralisation du tri sont des objectifs gagnants, la répression est la méthode préconisée qui arrive en tête. Une large majorité (78 %) interdirait l'enfouissement et 43 % pensent l'incinérateur nouvelle génération non polluant.

Découvrez la richesse des propositions en cliquant sur ce lien